Bob C en guerre contre les médias en ligne, et pourquoi?

Bob C en guerre contre les médias en ligne, et pourquoi?
Bob C en guerre contre les médias en ligne, et pourquoi?

Désormais, le journaliste Roberde Céliné alias Bob C ne rate aucune occasion, lors de la présentation de son journal du matin « premye okazyon » sur les antennes de la Radio Caraïbes, pour accuser, dans un discours non nuancé, les médias en ligne. Il les accuse d’être complices de groupes armés ou d’être à l’origine des échecs de différentes opérations policières ces derniers mois.

L’arrivée des autres canaux d’information en Haïti, connus sous le nom de média en ligne, suscite bien des débats au niveau de la presse haïtienne. Pour certains, ils permettent l’accès rapide aux informations. Pour d’autres, ils représent un danger de taille pour le devenir du métier du journalisme. A chacun sa compréhension et souvent nuancée là-dessus.

Pour le journaliste Roberde Céliné, l’émergence de la presse en ligne symbolise le véritable mal qui ronge le journalisme. « Il y a du riz plastique. De même, il existe des journalistes plastiques, qui ne font que mentir par l’entremise des agences d’information en ligne », fustige t-il.

Selon lui, ces nouveaux médias sont de mêche avec des bandits armés et s’inscrivent dans une dynamique d’assassinat de caractère de certaines personnalités. Ce sont donc, de son avis, des médias à combattre à tout prix.

De telles déclarations de celui qui se fait appeler « papa pèp » sont condamnées par le Collectif des Médias en Ligne (CEMEL). Celui-ci, à travers une note publiée le 22 décembre, rappelle la nécessité pour les médias traditionnels et ceux en ligne de travailler d’un commun accord de manière à mieux informer la population haïtienne.

Pour Franciyou Germain, un des fondateurs de l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) et propriétaire du groupe MAGHAÏTi, Roberde Céliné aborde très mal la problématique des médias en ligne. « Bob C n’arrive pas à faire la différence entre les journalistes et les blogueurs. Ces derniers relayent n’importe quelle information sans aucune vérification, parce qu’ils ne sont qu’à la recherche du buz, contrairement aux journalistes », analyse-t-il.

Ainsi, Franciyou critique les propos tenus par le journaliste vedette de la radio Caraïbe concernant les plateformes d’information en ligne. « D’ailleurs, c’est Bob C lui-même qui avait commencé à interviewer des groupes armés à son journal, rappelle-t-il.

À rappeler que John Colem Morvan, journaliste connu pour ses dénonciations sur des gens dans presque tous les secteurs du pays, s’en était pris, lors d’une émission diffusée sur la radio numérique « Bat bravo pou lajenès », à Roberde Céliné en l’accusant de violeur, de corrompu et de vendeur de micro. Depuis, selon plus d’un, Bob C ne cesse de calomnier les médias en ligne.

SOURCE: TRIPFOUMI

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!