Des employés de l’OAVCT dénoncent l’insalubrité planifiée de leur lieu de travail

Des employés de l’OAVCT dénoncent l’insalubrité planifiée de leur lieu de travail
Des employés de l’OAVCT dénoncent l’insalubrité planifiée de leur lieu de travail

À Pétion-Ville, les locaux de l’annexe de l’Office d’Assurance des Véhicules Contre Tiers (OAVCT) sont convertis en de véritables dépotoirs. Une situation qui, selon plusieurs employés de l’institution, serait dûe à l’ingérence du directeur général de l’OAVCT ainsi qu’à son assistant.

Depuis la cour dudit bâtiment en passant par chacun des bureaux des employés, le poids écrasant de la malpropreté se fait sentir. Pourtant, quoique des plus malsains, les salariés sont, malgré eux, forcés de fonctionner dans cet environnement.

Des employés de l'OAVCT dénoncent l'insalubrité planifiée de leur lieu de travail

N’étant pas sans conséquence, un employé de la structure étatique affirme que lui-même a déjà été à l’hôpital à cause de l’état du bâtiment. « J’ai eu plein de je-ne-sais-quoi qui envahissait la surface de ma peau. Suite à quoi, j’ai dû me rendre à l’hôpital ». Après consultation, a-t-il poursuivi, le docteur lui a appris que « c’était dû à la saleté ».

Des employés de l'OAVCT dénoncent l'insalubrité planifiée de leur lieu de travail

Une thèse nullement écartée, étant donné que « 2 autres collègues présentent les mêmes symptômes », a-t-il révélé. Sauf qu’au diagnostic du médecin, l’employé particulièrement remonté contre les responsables, a tout simplement ajouté que « c’est l’insalubrité des locaux qui est à la base de ce malheur ».

Pour asseoir ses dires, le même employé a laissé entendre que de tout ce bâtiment plongé dans la crasse, seuls les bureaux du Directeur de l’OAVCT et de son assistant sont en état. Lequel assistant « est de la famille du Directeur ». Mais encore, ce sont « 2 protégés de Dieudonne Lherisson qui se considèrent comme intouchables parce qu’ils sont partisans du régime PHTK ».

Des employés de l'OAVCT dénoncent l'insalubrité planifiée de leur lieu de travail

Toujours en ce qui a trait à cet assistant directeur, les nouvelles n’en finissent pas. Âgé de 30, il n’avait aucune expérience avant d’accéder à son poste actuel. « Ex-étudiant de l’Université de Port-au-Prince, il a abandonné en cours de route ». Ensuite, il a été faire son Droit pour, certes se retrouver parmi les gradués, mais sans pouvoir soutenir son mémoire « à cause des innombrables cours qu’il doit avant tout réussir ». Autrement dit, il n’est toujours pas licencié.

Des employés de l'OAVCT dénoncent l'insalubrité planifiée de leur lieu de travail

Ceci n’empêche pas cela, le protégé du pouvoir en place a rejoint l’OAVCT. Par suite de quoi, il a effectué un stage de 3 mois au niveau de Tabarre avant de se retrouver là où il est aujourd’hui : assistant directeur à l’annexe de Pétion-Ville.

Quant aux recettes de ladite institution, « elles ne vont plus directement à la Banque, mais dans une mallette que les concernés emportent toujours avec eux. D’ailleurs, deux mois de cela, l’assistant directeur a parlé d’un accident qu’il aurait eu et qui du même coup, aurait conduit au vol de la mallette qui l’accompagnait alors. Ce qui a eu comme résultat le retard de 70 jours de la paye des employés.

L’ensemble de ces problèmes, les victimes aimeraient bien les faire savoir et obtenir des résultats. D’ailleurs, les syndicats existent pour ce faire. Sauf qu’ils sont impuissants. Et ceux qui pourraient aider ont malheureusement vendu leur âme à ceux-là qui leur offrent promotion, voiture ainsi que des enveloppes tous les vendredis.

Des employés de l'OAVCT dénoncent l'insalubrité planifiée de leur lieu de travail

Tout compte fait, entre corruption, fraude, viol… l’on peut très bien se demander si la saleté des locaux de l’Office assurance véhicules contre tiers ne serait pas le reflet de ce à quoi il est réduit depuis bien trop longtemps.

SOURCE: TRIPFOUMI

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!