Glissement de terrain en Norvège : quatre morts, 6 personnes toujours recherchées

Glissement de terrain en Norvège : quatre morts, 6 personnes toujours recherchées
Glissement de terrain en Norvège : quatre morts, 6 personnes toujours recherchées

La brigade canine a signalé différents endroits dans la zone où les sauveteurs vont travailler pendant la nuit.

Un nouveau corps a été retrouvé dans les décombres provoqués par le glissement de terrain en Norvège, portant à trois le nombre de décès, ont annoncé samedi les autorités qui poursuivaient pendant la nuit leurs opérations pour retrouver sept autres disparus.

Un corps a été retrouvé dans les décombres provoqués par le glissement de terrain en Norvège, portant à quatre le nombre de morts, ont annoncé samedi les autorités qui poursuivaient pendant la nuit leurs opérations pour retrouver six disparus.

« Nous avons fait une nouvelle découverte d’une personne morte. C’est dans la même zone que le troisième corps. Nous avons sorti les deux corps », a expliqué en début de soirée un responsable de la police, Knut Hammer, lors d’une conférence de presse.

L’opération se poursuivait pendant la nuit, plus de trois jours après l’impressionnant glissement de terrain dans la localité d’Ask dans la municipalité de Gjerdrum, au nord-est d’Olso, qui a fait, en outre, dix blessés dont un grave. « Mes pensées vont à ceux qui attendent des réponses de leurs proches, et je ne peux qu’imaginer à quel point c’est lourd et difficile », a raconté à la presse l’adjoint au maire de Gjerdrum, Leif Haugland.

La police n’a donné aucun détail sur l’identité des personnes retrouvées mais la police a publié vendredi une liste avec le nom des dix personnes disparues, deux enfants de 2 et 13 ans et huit adultes.

Samedi matin, la responsable de la police locale Ida Melbo Øystese avait indiqué espérer trouver des survivants dans des poches d’air dans les bâtiments encore partiellement intacts. À Ask, dans la municipalité de Gjerdrum, une ville de 5 000 habitants à 25 km de la capitale norvégienne, la terre a sombré tôt le 30 décembre, entraînant l’évacuation d’un millier de personnes qui ne peuvent retourner chez eux car le terrain reste instable. La terre s’est encore effritée dans la nuit de vendredi à samedi.

Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés

« Nous sommes installés dans un hôtel […], c’est une situation complètement surréaliste et terrible », ont confié des habitants évacués, Olav Gjerdingen et Sissel Meyer Gjerdingen. Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés et certaines maisons se sont déplacées sur 400 m. La Direction norvégienne des eaux et de l’énergie (NVE) estime que le glissement s’est produit sur une surface d’environ 350 m par 800.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!