Le G-9 électoral de Jovenel Moïse traîné en justice à Port-au-Prince

Le G-9 électoral de Jovenel Moïse traîné en justice à Port-au-Prince
Le G-9 électoral de Jovenel Moïse traîné en justice à Port-au-Prince

Les neufs conseillers électoraux investis par Jovenel Moïse vont devoir faire face prochainement aux rigueurs de la justice, ont déclaré des citoyens qui ont porté plainte mardi contre les membres du Conseil Électoral Provisoire, surnommé CEP-Dermalog ou KEP-KREY par la population.

Il s’agit de Louis Arlext Noël, représentant du secteur des Handicapés; de Nadia Jules Amédée, représentante des secteurs Paysan/Coopérative; de Guylande Mésadieu, représentante du secteur des Droits humains, de Antonio Détil, représentant du secteur de la Jeunesse, de Patrick Numas, représentant du secteur Syndicat, de Esperancia César, représentante de la Diaspora, de Josette Macillon, représentante des Organisations de femmes., de Guy Roméus, représentant des Cultes réformés, de Marie Rosemène Joseph Pierre, représentante du culte Vodou.

Les plaignants, des dirigeants de l’organisation Nou Vle Viv, accusent les neuf membres du CEP d’usurpation de tire, d’escroquerie, de violation de la constitution, de faux et usage de faux, pour ne citer que cela.

 »Nous marcherons pacifiquement demain 13 janvier pour chanter les funérailles de Jovenel Moïse qui doit laisser le pouvoir immédiatement. Nous demandons à la population des 10 départements de se mettre debout pour que justice soit faite », a martelé Dauphin Denis, un des dirigeants de Nou Vle Viv.

Les membres et sympathisants de Nou Vle Viv présent dans les locaux du Parquet de Port-au-Prince n’ont pas attendu la date du 13 janvier et ont immédiatement manifesté leur colère contre le président Jovenel Moïse en chantant à tue tête  »7 fevriye, pèp la prezidan ».

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!