Pour son lancement dans le sud, « EN AVANT » mobilise la jeunesse des Cayes

Pour son lancement dans le sud, « EN AVANT » mobilise la jeunesse des Cayes
Pour son lancement dans le sud, « EN AVANT » mobilise la jeunesse des Cayes

Les activités du mouvement EN AVANT semblent attirer principalement les jeunes. Aux Cayes, ou le mouvement EN AVANT a lancé officiellement ses activités ce 13 décembre 2020, cette réalité était palpable. L’assistance était dominée par la présence massive de jeunes en provenance des différentes communes du département. Plusieurs prises de parole ont caractérisé ce lancement réalisé au jardin botanique des Cayes devant une assistance nombreuse notamment composée de jeunes leaders communautaires, étudiants, d’universitaires, d’écoliers, de jeunes professionnels, cadres, agronomes, avocats, médecins, artistes, entrepreneurs.

Pour son lancement dans le sud, « EN AVANT » mobilise la jeunesse des Cayes

Questionné par le correspondant de Télé Quisqueya dans le sud sur l’engouement de la jeunesse pour EN AVANT, Jerry Tardieu a admis que le mouvement était tourné principalement vers la jeunesse. Cette raison, explique-t-il, se justifie par le fait que 70% de la population est âgée de moins de 30 ans mais que la jeunesse haïtienne restait marginalisée et en dehors du jeu politique.

Alain Menelas, natif des Cayes, qui s’exprimait lors de ce lancement a abondé dans le même sens. Il assume que EN AVANT est un mouvement porté « par » la jeunesse et « pour » la jeunesse. Idem pour le jeune médecin Sterens Yppolite, coordonnateur-adjoint du mouvement, lui aussi natif des Cayes, qui estime que EN AVANT est né de la nécessité d’offrir un espace politique nouveau à une jeunesse assoiffée de s’engager dans la vie politique.

Pour sa part, Marie-Josie Pierre la coordonnatrice communale du mouvement pour les Cayes se dit fière que le lancement de EN AVANT ait attiré aussi massivement les jeunes de la ville. Elle estime que cette mobilisation imposante de la jeunesse Cayenne est un signe que les nouvelles générations se retrouvent dans la philosophie et les idées de EN AVANT

Dans son discours de circonstance, Jerry Tardieu a présenté la vision du mouvement pour le grand sud. L’ancien député de Pétion-Ville a prôné une stratégie audacieuse pouvant faciliter la création de la PENINSULE DU SUD comme zone économique spéciale (ZES). Cette péninsule qui regrouperait trois départements (le sud, la grande-anse et les Nippes) s’organiserait autour de trois grandes capitales que sont Miragoane, Les Cayes et Jérémie.

Regroupant une population totale de 1.5 millions d’habitants, cette péninsule peut devenir un havre de modernité si on y facilite un grand développement portuaire autour de zones franches industrielles et un investissement en infrastructure (aéroport et route) pour développer le tourisme à grande échelle sur la Côte sud. A ce propos, certaines communes idéales ont la vocation de devenir, selon Tardieu, des véritables destinations touristiques régionales notamment Port-Salut, Roche-a-bateaux, Coteaux, Les Anglais, Port-a-Piment, Camp-Perrin, Ile-à-vache et Tiburon.

SOURCE: JUNO7

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!