Télé numérique : Une île, deux pays, deux plans de transition, mais une coordination difficile

Télé numérique : Une île, deux pays, deux plans de transition, mais une coordination difficile
Télé numérique : Une île, deux pays, deux plans de transition, mais une coordination difficile

La République Dominicaine , en 2016, avec l’aide de l’Union Internationale des Télécommunications(UIT) et l’appui de la Banque de Développement de l’Amérique Latine, a élaboré , dans le cadre des préparatifs pour la mise en oeuvre de la transition vers la Télévision Numérique Terrestre (TNT), un document dénommé : « PLAN DE TRAVAIL NATIONAL POUR LA TRANSITION VERS LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE ».

Au cours de cette même année ( Aout 2016) , la République d’Haïti , partageant l’île avec la République Dominicaine a fait pareil. Les autorités haïtiennes ont présenté un document intitulé : Plan stratégique et feuille de route de la transition de la Télévision analogique vers la Télévision Numérique Terrestre en Haiti

Le document d’Haïti a été présenté comme « la boussole du pays pour réussir cette transition de façon harmonieuse au profit de tous les acteurs ».

Au cours d’un atelier de présentation tenu en août 2016, le Directeur Général du Conatel d’alors avait affirmé :  » Cette transition permettra également de libérer des bandes de fréquence qui seront utilisées pour la mise en œuvre de la communication sans fil large bande ( la 4G LTE) ».

Le passage à la télévision numérique exige des pouvoirs publics l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre de mesures cohérentes et intégrées, appelées à former ainsi une véritable politique publique dans sa prise en charge, avait estimé le directeur général du Conatel.

Mais , depuis aucune information n’a vraiment filtré sur le déploiement de cette infrastructure prévue en trois phases en Haiti.

Par contre , du coté dominicain on constate un début de la mise en oeuvre du plan présenté :

1- La réforme au niveau du spectre des fréquences en République Dominicaine a été finalisée . Les plus hautes autorités dominicaines ont approuvé le Nouveau Plan National d’attribution des fréquences qui prend en compte des obligations de la transition en matière de fréquences.

2- La bande des 700 Mhz est en passe d’être libérée par les stations de Télévision. Cette dividende numérique fera l’objet d’un appel d’offre qui sera lancé avant la fin de ce mois de janvier pour le déploiement des réseaux mobiles 5G

3- Le Président dominicain , Abinader, a fixé officiellement une date limite pour le passage intégral à la TNT en République voisine : fin 2022.

Une coordination difficile

Cependant la réussite de cette transition requiert une coordination ( difficile pour l’instant) entre les deux pays afin de diminuer les risques d’interference et de brouillages préjudiciables et cela nécessite la collaboration des autorités des deux pays

A ce stade là, les dominicains sont très inquièts et le font savoir.

En effet, Nelson Arroyo, président d’Indotel ( le régulateur des Télécoms en République Dominicaine) a assuré que cette institution est très consciente des interférences produites par les stations haïtiennes dans les provinces le long de la frontière, et qu’il travaille actuellement pour essayer de trouver une solution.

«C’est un problème, car le blocage des ondes ne se fait pas avec un mur. C’est un processus technique avec un équipement très sophistiqué que vous ne possédez pas actuellement, qui implique nécessairement la coopération de l’organisme de réglementation haïtien, ce qui n’est pas très facile », a admis le fonctionnaire.

Afin de permettre à nos lecteurs d’avoir une claire idée de ce dossier de transition vers la TNT au niveau des deux pays, nous présentons le document elaboré par Haïti ainsi que celui préparé par la République Dominicaine.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!